Dissection aortique aiguë type A / Acute type A aortic dissection repair

270 vues
Ajoutée Jun 24, 2014

Le traitement chirurgical est nécessaire en urgence en cas de dissection de l'aorte ascendante. La vidéo montre la préparation du patient puis le geste chirurgical. Le principe est de remplacer l'aorte ascendante disséquée ce qui permet le plus souvent d'enlever la porte d'entrée, d'éviter l'évolution vers la tamponnade, et de corriger l'insuffisance aortique (voir vidéo physiopathologie http://www.youtube.com/watch?v=UuV9v7GtF2g). L'intervention débute par la canulation de l'artère axillaire. Ensuite la sternotomie est pratiquée et la canule veineuse mise en place. Le démarrage immédiat de la CEC (lien vers le principe de la circulation extra-corporelle : http://www.youtube.com/watch?v=bRPJnOYQerA) permet le refroidissement du patient jusqu'à une température centrale d'environ 25 °C. Pendant cette phase la préparation est poursuivie (dissection, canules de cardioplégie...). Arrivé à cette température, la CEC générale est arrêtée et le cerveau reste perfusé par l'artère axillaire (protection cérébrale). Cet arrêt circulatoire permet d'ouvrir l'aorte sans la clamper et de réséquer le maximum de tissus pathologiques. La réparation du culot aortique distal est réalisée avec des points appuyés sur des patchs puis application de colle biologique. Le dacron est suturé, puis la CEC générale remise en route après purge de l'aorte et clampage du dacron. Pendant le réchauffement du patient, la resuspension de la valve aortique et la réparation du culot aortique proximal sont réalisées permettant ensuite l'anastomose proximale. Cette intervention n'est qu'un exemple, de multiples variantes sont possibles selon l'extension des lésions. Pr Olivier Chavanon, Chirurgie Cardiaque CHU Grenoble Faculté de médecine Université Joseph Fourier. Musique du logiciel Pinnacle Studio yt:stretch=16:9

Formation & Etudes de cas

Expliqué à vos patients

Rythmologie


+ Categories
La rupture des NBIC et la santé mobile : Laurent Alexandre - Sessions...
Le CHU de Dijon s'illustre en cardiologie en innovant ! Interview du...
La Rythmologie interventionnelle à la Polyclinique Vauban
L’acétyl-coA-carboxylase phosphorylée, un témoin ou un acteur de la...
Infarctus : se remettre d'un infarctus - Jean Bardet
L'année 2015 en Cardiologie - Vue des JESFC
Les apnées du sommeil en pratique cardiologique
Les progrès de la cardiologie interventionnelle coronaire

+ videos